www.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.frwww.lexoi.fr
logo
Le droit de l'Océan Indien
en un clic!

Rédaction & Edition

Comité de lecture

REVUEJURIDIQUE DE L’OCEAN INDIEN

 

Le Comité de lecture

Le comité de lecture de la RJOI est composé du conseil de rédaction ainsi que de membres extérieurs à la revue.

 

Les contributions proposées, en vue de leur parution dans la revue, sont soumises au directeur de publication. Après vérification de leur adéquation à la politique éditoriale de la revue, elles sont ensuite soumises à l’examen du comité de lecture.

La transmission au sein du comité s’effectue en fonction des thèmes de l’article proposé et des spécialités de chaque membre du comité. Les deux relecteurs ne sont pas nécessairement de la même spécialité.

Les chroniques de jurisprudence sont transmises aux responsables des rubriques concernées. Les articles de doctrine sont transmis principalement aux membres « extérieurs » du comité.

Les articles issus du « concours de mémoires » ayant déjà fait l’objet de multiples relectures, à l’occasion de l’obtention du Master 2 et dudit concours, ne font pas l’objet d’une transmission au comité. De même, les actes de colloque, en principe contrôlés par le directeur scientifique de la manifestation, et marqués par une présentation formelle souvent originale, ne font pas, en principe, l’objet d’une transmission. Enfin, les contributions à portée non doctrinale, sont proposées, après contrôle simplifié de la part des membres du conseil de rédaction, à la publication dans la rubrique « variations ».

 

Chaque proposition d’article soumise au comité est contrôlée par deux relecteurs.

La transmission s’effectue « en aveugle », en respectant la règle de l’anonymat : ni le nom de l’auteur, ni ses qualités, ni son établissement d’affectation n’apparaissent dans le document et/ou le fichier transmis au relecteur.

Le relecteur dispose d’un mois pour communiquer son avis, au moyen d’un formulaire joint avec la contribution, en vue de l’accord de publication.

Cet avis peut être : négatif ; positif, avec publication en l’état ; positif, mais avec corrections. L’avis est accompagné d’observations rédigées par le relecteur. Si l’avis est « positif, sous réserves », l’article doit être corrigé par l’auteur, puis relu par le conseil de rédaction.

Si les avis des deux relecteurs sont contradictoires, le directeur de publication et le rédacteur en chef décident de la suite à donner à la proposition. Ils peuvent, par exemple, décider de solliciter l’avis d’un 3e relecteur, l’avis du conseil de rédaction, ou prendre toute autre décision qu’ils estimeront adaptée.

 

Composition du Comité de lecture

Ludovic AYRAULT

Professeur de droit public - Université Panthéon-Sorbonne Paris I

Taha BANGUI

Maître de conférences en droit public  -Université de La Réunion - Détaché à la Chambre régionale des comptes

Claude BRENNER

Professeur de droit privé - Université Panthéon-Assas Paris II

Rémy CABRILLAC

Professeur de droit privé - Université de Montpellier 1

Pierre-Olivier CAILLE

Premier conseiller au Tribunal administratif de Lille

Delphine CONNES

Maître de conférences en histoire du droit - Université de La Réunion

Damien DESCHAMPS

Maître de conférences en sciences politiques - Université de La Réunion

Thierry GARÉ

Professeur de droit privé - Université de Toulouse I

Luc GRYNBAUM

Professeur de droit privé - Université de Paris Descartes (Paris V)

Lucie DELABIE

Professeur de droit public - Université de Picardie Jules Verne

Fabienne JAULT-SESEKE

Professeur de droit privé - Université de Versailles Saint-Quentin

Xavier MAGNON

Professeur de droit public - Université de Toulouse I

Mathieu MAISONNEUVE

Professeur de droit public - Université de La Réunion

Blandine MALLET-BRICOUT

Professeur de droit privé  - Université Jean Moulin-Lyon 3

Gérard MONÉDIAIRE

Professeur de droit public - Université de Limoges

Éric NAIM-GESBERT

Professeur de droit public - Université Paris XIII

Gilda NICOLAU

Professeur de droit privé  - Université Panthéon-Sorbonne Paris I

Philippe PETEL

Professeur de droit privé - Université de Montpellier 1

Emmanuel PUTMAN

Professeur de droit privé - Université Paul Cézanne de Aix-Marseille III

Sébastien ROLAND

Professeur de droit public - Université de Cergy-Pontoise

Marie-Clotilde RUNAVOT

Maître de conférences en droit public - Université de Cergy-Pontoise

Frédéric SAUVAGEOT

Maître de conférences en droit public - Université de La Réunion  - Détaché au Tribunal administratif de Saint-Denis de La Réunion

 

Composition du Conseil de rédaction – Responsables de rubrique –

Safia CAZET

Maître de conférences en droit public - Université de La Réunion

Éléonore CADOU

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion

Julie DUPONT-LASSALLE

Maître de conférences en droit public - Université de La Réunion

Serge FARNOCCHIA

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion

Céline KUHN

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion

Romain LOIR

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion

Romain OLLARD

Professeur en droit privé - Université de La Réunion

Élise RALSER

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion

Anne-Françoise ZATTARA-GROS

Maître de conférences en droit privé - Université de La Réunion